Shopping nocturne dans les carrefours d’Ongola

Depuis quelques années, des commerçants de chaussures investissent en soirée les ronds- points et autres carrefours de la capitale, une situation tolérée par les autorités et très appréciée par les yaoundéennes.

Fin d’après-midi au lieu dit Texaco Omnisport, des jeunes hommes déchargent et classent à même le trottoir des centaines de paires de chaussures. Féminines pour la plupart, chaussures plates (ballerines) à majorité, des derbys, des bottes et des chaussures à talons viennent compléter l’offre de ces boutiques en plein air. A peine ont-ils déballés leurs marchandises que les habituées viennent déjà cibler les nouvelles paires qui embelliront leurs pieds bientôt. Il faut dire que ces circuits de vente sont très prisés par les demoiselles.  « Leurs chaussures sont jolies et ils vendent la friperie c’est pourquoi moi je viens toujours acheter ici à la Texaco » nous confie Alice une fidèle cliente.

Pour assurer cette qualité qui fait leurs succès, Inoussa et ses associés commencent leur journée très tôt. Il explique « On va trier les chaussures au marché Mokolo à 5h. Là-bas il y-a le déballage chaque matin. Comme nous sommes déjà des habitués on a aussi nos circuits et on nous laisse les chaussures à des bon prix. Quand on finit d’acheter on va à l’atelier on nettoie et on arrange celles qui sont déjà touchées. Comme nous n’avons pas de boutiques nous attendons la soirée et nous installons ici au carrefour ». Les prix oscillent entre 4000 et 6000 FCFA pour une ballerine. Pour les chaussures à talons il faut compter un peu plus. Un model de vente qui s’est étendu à quasiment tous les grands carrefour et ronds-points de la ville. Rond-point Nlongkak, Mobil Essos, Carrefour du Lycée Bilingue, carrefour Biyem-Assi, Rond -point Express tous sont devenus en quelques années des centres commerciaux à la nuit tombée. Une situation qui semble être tolérée par les autorités administratives et qui permet aux yaoundéennes de pouvoir faire des emplettes aussi bien en journée que dans la nuit. Certaines cependant se sont déjà retrouvées avec des surprises désagréables une fois l’achat effectué « Parfois tu arrive à la maison tu te rends compte que la chaussure à été raccommodée ou qu’elle n’a plus la même couleur à cause de l’éclairage public » nous confiera une cliente rencontrée sur les lieux.

Vigilance donc lors de votre prochain achat nocturne sur les trottoirs de la cité capitale.

Karess ESSIANE

LA RÉDACTION

CELLULE DE RÉDACTION

C’Koment Publishing Media Group est un consortium de services en communication, presse écrite ou digitale multi-supports. Il ambitionne de devenir un acteur clef du marché des médias camerounais et d’Afrique centrale. A ce jour, le groupe réunit un portefeuille de 4 magazines. Il se positionne comme acteur majeur des médias Lifestyle et tendances au Cameroun. Sa mission : informer, éduquer et divertir à l'aide d'une information qui vous ressemble. Chaque titre veut faire naitre auprès de ses lecteurs des passions, des envies et des rêves en s'adaptant aux réalités de votre quotidien.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>