Roxy Kate Ebe, 3ème Dauphine Miss Cameroun sort de son silence.

Le Comité national d’organisation du concours Miss Cameroun fait l’actualité depuis que Julie Cheugueu, Miss Cameroun 2016 élue a été destituée par le COMICA et est désormais remplacée par sa 4ème dauphine, Michèle-Ange Minkita. Oui, vous ne rêvez pas, ce que vous venez de lire est bien réel. Digne d’une série télévisée dont le scénario a été très mal écrit. Alors que le COMICA accuse cette dernière de « mauvaise conduite », du moins de non respect de la ligne de conduite qui était la sienne en tant que Miss Cameroun, celle-ci fait le tour des plateaux télé et la Une des médias même internationaux, pour dénoncer les machinations d’une structure que de nombreux camerounais commencent à ne vraiment plus supporter (chuuuut, je n’ai rien dis)

 

Pour revoir la cérémonie au cours de laquelle Mlle Michelle Minkita a été hissée au rang de Miss Cameroun 2016 à 6 mois de la fin de son règne, cliquez-ici.  

Ou, alors ici, si vous souhaitez voir la présidente du COMICA lui mettre l’écharpe

Dans une lettre ouverte adressée à ses fans (ici), Julie Cheugueu dénonce : « Cette attitude du Comica qui dure depuis plus d’une décennie ; cette attitude du Comica qui a emporté plus de 5 Miss Cameroun et de nombreuses dauphines qui, acculées, harcelées et meurtries ont baissé les bras et ont disparu de la face du peuple qui les avait élus ; cette attitude du Comica démontre qu’il existe un « petit Cameroun » et un « Grand Cameroun ». ». Elle termine en disant :  » Chers « standers » qui me soutenez sans relâche depuis le 30 juillet 2016 ; chères jeunes femmes amies du même destin social dans ce pays ; chers jeunes frères camerounais artisans de notre nation ; chers ainés dans la construction de ce Grand Cameroun uni, debout et fier ; chers parents et chers grands parents, pour vous et avec vous je continuerai ce projet de vie. Pour vous et avec vous je m’éloignerai des petites gens pour m’attacher aux grandes personnes que vous êtes toutes. Femmes au foyer, jeunes assoiffés d’innovation et d’entreprise, Bayam-sellam, fonctionnaires, étudiants, lycéens, cultivateurs, artistes, habitants de nos villes et habitants de nos villages, anglophones et francophones, vous êtes le Grand Cameroun et moi, je continuerai d’être votre Miss. N’attendons pas le changement, Soyons le Changement, Together we stand. »

Au delà de cette mascarade dont personne ne semble connaitre la vérité, une question primordiale, pourquoi la 4ème dauphine ? Pourquoi avoir sauté la 1ère, 2ème et 3ème dauphine ? Non pas que Michèle-Ange Minkita, avec sa tête d’ange et son sourire ravageur ne puisse pas être à la hauteur, mais pourquoi un tel manque de logique dans la manière d’agir du COMICA ?

Question sur question, dont personne n’aura réellement un jour la réponse. Cela dit, le COMICA affirme que les autres dauphines ont pour certaines démissionné et pour d’autres exprimer leur absence d’intérêt pour les activités de la structure. Mais la vraie question est : pour quelles raisons ? Qu’est ce qui explique qu’une jeune fille, ayant défendue son projet et sa région à ce concours national, finisse par tourner le dos au COMICA ? Roxy Kate EBE, 3ème dauphine et Miss Sud, sort de silence à son tour, pour dénoncer le fonctionnement internet du COMICA. A travers sa page officielle Facebook, elle a posté un message (ici) visant à « éclaircir la situation ». Elle explique : « Nous faisons tout simplement face à un problème entre autre financier. Je veux bien assumer mes fonctions de miss, mais si je dois pour cela dépenser des sommes que je n’ai pas, vous comprendrez aisément que c’est inapproprié pour le COMICA de vouloir nous imposer des déplacements. » Elle précise également : « Je ne me souviens pas du tout avoir évoqué une potentielle reprise de cours en Espagne.Diplômée en Master Création Digitale et Licence en Beaux arts,j’ai décidé de rentrer en Décembre 2015 dans le but de développer mes compétences professionnelles au profit de mon cher et beau pays le Cameroun. Étant donné que je suis au Cameroun et en recherche d’un emploi afin de subvenir à mes besoins et défendant le Savoir faire camerounais (Made in 237) lors de ma campagne, ma participation à l’élection était alors l’occasion pour moi d’allier ma passion et ma profession. » Et conclue en disant : « Toutefois l’expérience COMICA a été très enrichissante, surtout humainement. Mais nous espérons que les miss des prochaines éditions seront mieux accompagnées. »

Face à tous ces remous, les internautes espèrent que le comité prendra mesure de l’urgence de la situation : il faut réformer totalement cette structure, revoir l’organisation de ce concours, le rendre plus moderne, … Bref les chantiers sont vastes ! En attendant que cela arrive un jour (ou pas), continuons à nous consoler avec l’excellent travail abattu par Biopharma pour son concours Miss Biopharma. Au fait, les candidatures pour 2017 sont ouvertes pour Miss Cameroun ! Ne vous pressez pas trop pour participer. Si vous avez trop envie d’être Miss, il y a Orangina qui fait aussi sa part de concours !

 

Signée votre langue de vipère préférée

Poupina

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>