REVUE DE L’ACTUALITÉ, semaine du 16 Novembre 2015

La RDP237 est un condensé de l’actualité qui vous sera livré chaque semaine par C’Koment Publishing. Retrouvez-y toutes les actualités nationales et internationales qu’il ne fallait pas manquer au cours de la semaine. Vous pouvez nous suivre de manière quotidienne avec le hashtag RDP237.Vous pouvez télécharger toute la revue de presse sous format PDF à la fin de cet article.


 

1. L’actualité nationale a été cette semaine largement ponctuée par la visite du couple présidentielle à Paris à l’occasion de la 38ème Conférence Générale de l’UNESCO.

La 38ème conférence générale de l’Unesco s’est clôturée le mercredi 18 Novembre 2015 sous un bilan positif. Le passage du Chef de l’Etat et la Première dame dans la capitale parisienne aura été marqué par son discours devant l’assemblée des Chefs de l’Etat, ses nombreux échanges avec La Présidente de l’UNESCO mais aussi la présence d’une importante délégation camerounaise conduite par le Ministre de l’éducation de base. C’est l’occasion de rappeler que le Cameroun est désormais représenté au conseil exécutif de l’UNESCO par Ebenezer Ndjoh Mouelle. Ce conseil a pour mission de s’assurer de la mise en œuvre des résolutions prises par l’organisation. Au-delà de ce conseil, le Cameroun est aussi présent dans quatre autres organismes au sein de l’UNESCO.

Ce qu’il fallait retenir du discours du Chef de l’Etat :
A travers son discours, le Chef de l’Etat a invité les dirigeants du monde à se mobiliser et à mutualiser les efforts pour lutter contre le terrorisme, qui met de plus en plus à mal la paix mondiale. Il a tenu à rappeler dans son discours la lutte qui est la sienne au Cameroun contre la secte terroriste Boko Haram et à présenter à travers ses mots son soutien à la France endeuillée. Il a également souligné que le terrorisme était un fléau mondial et qu’il était nécessaire que les nations s’accordent pour réussir ensemble à y mettre fin. Une fois de plus, le Président de la République du Cameroun a saisi l’occasion pour inviter la Communauté internationale à une mutualisation des forces pour combattre les terroristes qui commettent des exactions aussi bien dans son pays qu’ailleurs. « Le Combat pour l’éradication de cette secte (Boko Haram, ndlr), nous oblige à consacrer à notre défense, des ressources importantes au détriment de l’amélioration des conditions de vie des Camerounais. La mutualisation des moyens avec nos voisins, la mise en place d’une force multinationale mixte de l’Union africaine et l’appui appréciable des puissances amies dont la France, me laissent penser que nous viendrons à bout de cet ennemi barbare. C’est le lieu pour moi de rappeler qu’aucun pays n’est à l’abri des attaques terroristes. Ce qui vient de se passer à Paris, le soir du 13 novembre, est particulièrement significatif. Le combat contre le terrorisme, est le combat de toute nation qui met le respect de la personne humaine et de sa vie au premier rang de ses valeurs ».

Le Chef de l’Etat s’est entretenu avec la Présidente de l’UNESCO :
Une rencontre qui permet de renouveler l’entente nouée entre cette institution et le Cameroun lors de la visite de Directrice Générale à Yaoundé en Novembre 2014. Et également un moyen de rappeler la concordance entre les deux entités sur les grands projets de l’humanité tels que la pauvreté ou le terrorisme.

Le Cameroun largement représenté lors de cet événement :
Attention particulière sur Ebenezer Ndjoh Mouelle qui a été nommé pour la deuxième fois au rang de membre du conseil exécutif. Une instance qui n’est pas nouvelle pour lui, vu qu’il avait déjà siégé au Comité exécutif de cette organisation entre 1995 et 1999 comme vice-président. Il convient de rappeler que le Conseil exécutif de l’UNESCO compte 58 membres élus, par moitié les années impaires, parmi les États-membres pour un mandat de quatre ans. Le président du Conseil est choisi parmi les représentants des membres pour un mandat de deux ans.
En somme tous les médias, reviennent cette sur les qualités « d’apôtre de la paix » du Chef de l’Etat en lien avec l’appel de celui-ci à toutes les nations d’adopter un idéal humaniste. En qualité de pays « pacifique et tolérant » le Cameroun a fait preuve de son engagement fort à s’unir au reste du monde pour éradiquer les menaces terroristes.


2. Plusieurs actualités en lien avec COP 21 et l’environnement :

L’équation de la lutte contre la désertification.
Les effets des changements climatiques sont palpables dans la région de l’Extrême-Nord. La chaleur excessive en période de sécheresse. Les terres de plus en plus arides et désertiques. La faible pluviométrie. La chute des revenus agricoles avec pour corollaire, l’insécurité alimentaire. Et les effets induits sont aussi visibles. Entre autres, l’exode rural et l’aggravation de la précarité des populations locales, ainsi que la dégradation des équilibres et des écosystèmes. Une situation qu’il n’est donc plus possible aujourd’hui d’ignorer. Le gouvernement camerounais, à travers l’opération « Sahel Vert » avait tenté de limiter ces effets pervers. L’opération avait permis en 2008 le reboisement de deux sites. Mais aujourd’hui, le fait de planter des arbres ne suffit plus. C’est ce qu’affirme le Chef de service régional de sensibilisation, délégation régionale Minepded de l’Extrême-Nord. Selon lui, le reboisement c’est bien mais il faut en assurer le suivi sur le long terme à travers notamment la sécurisation des sites.

Les avocats se réunissent pour trouver des solutions au braconnage et au non-respect de la ville.
Le braconnage ou encore la pollution sont les deux sujets qui ont réunis quelques avocats camerounais à quelques jours du début de la COP21. Ce sont des questions importantes, le respect des règles établies en lien avec celles-ci se doit d’être observé par tous. Il appartient donc à la haute hiérarchie de mettre en place les mesures nécessaires pour assurer le respect des règles nationales et des conventions internationales. C’est pour dénoncer ce manque de rigueur face à ces deux fléaux qui empiètent sur le bon fonctionnement de la société camerounaise, que des avocats se sont donc réunis en vase clos le 18 Novembre à Yaoundé.

L’Observatoire national sur les changements climatiques prend corps.
Joseph Armathé Amougou et Forghab Patrick Mbomba ont été nommés respectivement directeur et directeur adjoint de l’Observatoire national sur les changements climatiques (ONACC) du Cameroun. Créé le 10 décembre 2009 par le chef de l’Etat Paul Biya, l’ONACC est chargé d’établir les indicateurs climatiques pertinents pour le suivi de la politique environnementale, de mener des analyses prospectives visant à proposer une vision sur l’évolution du climat, de fournir des données météorologiques et climatologiques à tous les secteurs de l’activité humaine concernés et de dresser le bilan climatique annuel du pays. Selon le Plan national d’adaptation aux changements climatiques (PNACC) que vient de publier le gouvernement, 320.000 camerounais, sur une population 22 millions de camerounais, sont déjà touchés à plusieurs niveaux par les catastrophes liées au climat.

Quelles solutions pour réduire les pesticides ?
A l’heure où les initiatives gouvernementales et/ou jeunes se multiplient dans le secteur de l’agriculture, il convient de se questionner sur l’usage des pesticides qui, peuvent s’avérer très dangereux pour la santé et l’environnement. Le Cameroun à travers la convention de Rotterdam, participe à la régulation de l’utilisation de ceux-ci. L’intérêt de cette convention est qu’elle permet d’accéder plus facilement aux bonnes pratiques des autres pays. Ainsi, du 16 au 19 Novembre, les autorités nationales désignées compétentes sur ce sujet, tenteront d’identifier les freins, analyser les bonnes pratiques et renforcer les coopérations existantes avec les autres pays.

Au Cameroun, la start-up Kemit Ecology transforme les déchets végétaux en charbon écologique.
Cette start-up lancée en Juillet 2014 par deux jeunes entrepreneurs camerounais s’appuie sur les déchets végétaux récupérés dans les marchés et les ménages pour obtenir du charbon écologique. La production, si elle est financée comme il le faut, pourrait atteindre 20 tonnes par mois. Moins cher et deux fois moins polluant que le charbon de bois, le produit de Kemit Ecology permet surtout de préserver l’environnement, en évitant la destruction de la mangrove de Douala. En effet, c’est dans cette mangrove que les producteurs de charbon coupent la matière première nécessaire à la production des 90 tonnes de charbon consommées chaque mois par les ménages de la capitale économique du Cameroun.

L’association RSE PED organise une journée thématique préparation de la COP 21
L’association française RSE dans les Pays En Développement (PED) organise le 20 Novembre 2015 à Yaoundé une journée de discussion autour de l’implication des entreprises dans la protection de l’environnement et le respect de la société civile. A quelques jours du lancement de la grande conférence sur le climat COP 21 à Paris, l’objectif est de formuler des recommandations qu’elle pourra ensuite présenter lors de l’événement. La journée sera ponctuée par de nombreuses web-conférences animées par des spécialistes. Cette initiative est le moyen de donner à la société civile un espace de parole d’une part et d’autre part de sensibiliser les entreprises sur leur responsabilité sociétale et environnementale.

Les Nations Unies publient le rapport « Climate Action Now » (Radio Environnement).
La COP 21 qui débutera le 30 Novembre prochain à Paris a pour principal objectif de trouver les moyens adéquats pour maintenir la température de la terre en dessous de deux degrés. En amont de celle-ci, les Nations Unies viennent de publier un rapport intitulé « Climate Action Now ». Celui-ci revient sur les différents plans nationaux sur le climat. En effet, les engagements des différentes nations ne sont pas toujours respectés. A l’aide de ce rapport, l’ONU veut montrer que ceux-ci, malgré les difficultés sont tout de même réalisables. Le rapport insiste donc sur comment mettre en œuvre les plans nationaux, quelles sont les « best practices » et quels sont les résultats au sein des pays qui les ont mis en place.

Le Prix Orange de l’entrepreneuriat social.
Le Prix Orange de l’entrepreneuriat social en Afrique récompense les initiatives entrepreneuriales qui placent les technologies au service des populations africaines. 600 candidatures ont été récoltées cette année. Et des onze initiatives qui avaient été pré sélectionnées, trois ont été récompensées le 18 Novembre dernier. Le deuxième prix est allé à l’entreprise upOwa basée à Bafoussam. Elle propose des solutions solaires aux populations situées en zone rurales sans accès aux réseaux électriques. Le projet a reçu à cet effet une enveloppe de 15 000 euros. Une belle initiative qui cadre non seulement avec les engagements du Cameroun en matière de développement durable mais aussi qui peut permettre d’améliorer les conditions de vie des populations enclavées.

LA COP 21 est maintenu
Des doutes avaient été émis sur la tenue de la conférence mondiale sur le climat qui doit se dérouler au Bourget (Seine-Saint-Denis) du 30 novembre au 11 décembre, après les attentats perpétrés à Paris, vendredi 13 novembre, qui ont fait au moins 128 morts et de nombreux blessés. Quelque 40 000 membres des 196 parties prenantes, de représentants de délégations diverses et de visiteurs sont attendus sur le site  : 7 000 délégués, 10  000 observateurs, 3  000 journalistes du monde entier ont reçu une accréditation de la part du secrétariat général de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.


3. Daesh, Boko Haram, … Le monde tremble face à la menace terroriste tout au long de la semaine.

EN AFRIQUE :

Extrême-Nord: cinq corps d’islamistes retrouvés après une attaque
Cinq corps d’islamistes présumés de Boko Haram munis de lance-roquettes ont été retrouvés dimanche matin après une attaque où une école a été incendiée et le domicile d’un chef coutumier attaquée à la grenade dans la nuit à Afadé, localité de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun proche de la frontière nigériane, rapportent des sources sécuritaires. L’attaque menée par un groupe d’individus armés à bord de motos, estimés à des dizaines et soupçonnés d’être des adeptes de la secte islamiste nigériane que les forces de défense et de sécurité camerounaises tentent d’enrayer dans cette région de l’Extrême-Nord, a été signalée tard dans la nuit de samedi à dimanche, peu après minuit. Les assaillants, venus du Nigeria d’une piste de brousse, ont été confrontés à un dispositif militaire de protection et de surveillance du territoire camerounais qui a réussi à les mettre en déroute après de violents échanges de tirs où plusieurs combattants islamistes présumés ont été tués et d’autres blessés, selon un bilan obtenu auprès des sources sécuritaires, qui n’ont pu fournir de chiffres précis. Une fouille organisée dimanche matin a simplement permis la découverte sur les lieux des combats de cinq corps de ces terroristes avec cinq lance-roquettes et des traces de sang que de l’armée camerounaise a tenté de suivre, dans l’espoir de déboucher sur une éventuelle cachette du groupe armé, mais sans succès, à en croire ces sources.

Nigeria, Boko Haram massacre 32 personnes à Yola.
Nouveau drame au Nigeria où au moins 32 personnes ont été tuées, ce mardi 17 novembre 2015, par l’explosion d’une bombe dans la foule dans la ville de Yola, dans le nord-est du Nigeria. C’est ce qu’ont indiqué la Croix-Rouge et l’agence nationale de secours. L’explosion se serait produite à 20h20 dans le quartier de Jambutu, peu après la prière du soir, alors que les gens quittaient la mosquée. Le groupe terroriste Boko Haram, qui, ces derniers mois, a déjà attaqué Yola avec des attentats suicides et des engins explosifs artisanaux, est pointé du doigt.

Boko Haram fait neuf morts à Goldavi
09 personnes ont été tuées et 12 autres blessées, dans une attaque attribuée à Boko Haram, dans la nuit de mardi à mercredi, à Goldavi. Les éléments de Boko Haram ont attaqués simultanément plusieurs localités camerounaises frontalières du Nigéria, dans la nuit. Plus tard, un groupe d’assaillants aurait décidé d’attaquer isolément le village Goldavi, où ils ont fait plusieurs victimes. Selon l’Onu, les attaques attribuées à Boko Haram Rechercher Boko Haram dans la zone du lac Tchad, ont fait à ce jour, plus de 17 000 morts, 2,6 millions de déplacés.

Vivre avec le terrorisme dans l’Extrême-Nord du Cameroun.
S’adapter est devenu le maitre mot dans l’Extrême Nord du Cameroun. Entre pression sécuritaire, vie sociale transformée et couvre-feu les gens ne vivent plus comme avant. L’économie elle aussi se retrouve largement handicapée à cause de la fermeture des frontières avec le Nigeria qui a littéralement asphyxié cette économie déjà très faible, entrainant une hausse des prix des produits de base importés. Les marchés de la région ne fonctionnent plus, vers la frontière les paysans ne peuvent plus cultiver, leur bétail est pillé ou parfois même abandonné, des villages sont désertés, le chômage explose.

L’état d’urgence maintenu jusqu’au 22 Mars 2016 dans la Région du lac Tchad.
L’assemblée nationale tchadienne a validé la demande de prolongation de l’état d’urgence qui avait été instauré dans la Région du Lac Tchad suite à des attentats menés par la secte Boko Haram. L’état d’urgence sera donc effectif jusqu’au 22 Mars 2016, permettant au gouverneur de la région de contrôler les heures de circulation des hommes et des véhicules, de mener des perquisitions mais aussi de confisquer des armes.

Le Sénégal aussi dans la ligne de mire des jihadistes
Des conversations téléphoniques interceptées par les services de renseignements français dans la région du lac Tchad révèlent selon une source militaire que les religieux récemment interpellés au Sénégal entretenaient des liens avec divers groupes jihadistes opérant au Sahel, Boko Haram et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) notamment. Elles révèlent aussi l’existence d’un projet d’attentat à Dakar, dont on ne connaît pour l’heure ni la cible ni le mode opératoire.

La mobilisation autour des attentats de Paris.
C’est une interrogation assez récurrente que de savoir pourquoi, contrairement aux attentats de Paris, les attentats qui ont lieu dans l’extrême nord au Cameroun restent au niveau de faits divers ? L’un des arguments avancé est le manque d’implication des dirigeants. La presse elle aussi est pointée du doigt. Elle est accusée de faire passer aujourd’hui le lucratif devant sa mission d’information de la population.

Journal Le Messager – Dossier spécial sur le terrorisme dans le monde
On ne nait pas terroriste, mais on le devient. Comment ? C’est la réponse à laquelle le dossier publié dans le Journal Le Messager ce matin veut répondre. En effet, le terrorisme qui frappe aujourd’hui dans le monde de manière de plus en plus organisée est un ensemble d’individus qui interagissent ensemble comme au sein d’une société. Ils possèdent leurs propres normes, valeurs et idéaux. Ainsi, devenir terroriste est un processus. On acquiert progressivement cette étiquette à l’issu d’un processus de radicalisation et de nationalisation. Le Journal dresse également une liste non exhaustive des différents attentats qui ont eu lieu en France et dans le Monde. Une façon louable de sensibiliser la population sur ce qu’est le terrorisme.

Boko Haram a détruit plus de 1000 écoles en 2015
Boko Haram a détruit quelques 1 100 écoles cette année dans la région du lac Tchad, a dénoncé ce lundi le coordinateur humanitaire de l’ONU pour le Sahel, Toby Lanzer, lors d’une conférence de presse. Selon lui, ces écoles se trouvaient au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigeria, soit les quatre pays les plus affectés par les attaques du groupe qui a été placé en 2014 par l’ONU comme l’une des organisations terroristes les plus importantes. L’insurrection armée dit dénoncer la culture occidentale selon elle transmise au sein de ces écoles. Alors qu’ils ne s’attaquaient au départ au symbole étatique, la nébuleuse terroriste a pris une tournure plus sanglante au cours de l’année 2009. Aujourd’hui on compte selon l’ONU plus de 2,6 millions de déplacés.

EN EUROPE :

Attentat à Paris le 13 Novembre 2015.
Au moins sept attaques terroristes, les pires commises en France, ont secoué la capitale française vendredi 13 novembre au soir. 130 personnes ont été tuées. La salle de spectacle parisienne située, boulevard Voltaire, dans le XIe arrondissement, a été la cible de l’attaque la plus meurtrière. A l’est du XIe arrondissement, rue de Charonne, 19 personnes ont péri dans une scène de guerre. L’organisation Etat islamique a revendiqué ces meurtres, samedi. François Hollande a promis que « la France sera [it] impitoyable à l’égard des barbares ». Il a décrété un deuil national de trois jours et a annoncé que « tous les dispositifs » de sécurité seraient renforcés à leur niveau maximal.
Une opération du RAID a eu lieu mercredi matin à Saint-Denis, en banlieue parisienne : elle visait l’un des organisateurs présumés des attentats de vendredi 13 Novembre, Abdelhamid Abaaoud. Au moins deux personnes sont mortes, dont une femme qui s’est fait exploser durant l’assaut et n’a pas encore été identifiée. Cinq policiers ont été légèrement blessés.
Après l’officialisation de la mort d’Abdelhamid Abaaoud, tué dans l’assaut à Saint-Denis, l’enquête sur les attaques djihadistes à Saint-Denis et dans la capitale se poursuit. Un troisième corps a été retrouvé dans l’appartement: il s’agit d’Hasna Aït Boulahcen.

Le Monde – Le match Allemagne-Pays-Bas annulé en raison d’une menace « d’explosion ».
Le match amical de football Allemagne-Pays-Bas, qui devait avoir lieu mardi 17 novembre à Hanovre, quatre jours après les attentats en France, a été annulé en raison « de projets sérieux de faire exploser quelque chose », a annoncé le chef de la police locale à la radio NDR.
La chancelière Angela Merkel et ses principaux ministres devaient assister à la rencontre, qui devait débuter à 20 h 45 après une Marseillaise entonnée par les joueurs en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, qui ont fait au moins 129 morts et 350 blessés à Paris et à Saint-Denis.

La France bombarde le fief de Daesh en Syrie.
La réponse de l’Etat français aux attentats sanglants n’aura pas tardé. Les chasseurs français ont largué 20 bombes dimanche soir sur le fief de l’organisation Etat islamique à Raqqa, dans l’Est de la Syrie, détruisant un poste de commandement et un camp d’entraînement. C’est l’attaque la plus importante menée par la France depuis le début des bombardements en Syrie en Septembre dernier. Ces attaques ont été coordonnées avec les forces américaines. Au final c’est douze appareils, dont dix chasseurs qui ont été engagés simultanément à partir des Emirats arabes unis et de la Jordanie et qui ont largué 20 bombes la nuit du 15 au 16 Novembre.


4. Quelques grands projets structurants en discussion au Cameroun tout au long de cette semaine. Où en sommes-nous ? Nous faisons le point.

La carte de soin du littoral enrichie avec l’inauguration de l’hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala à Yassa.
C’est le Premier ministre, Philémon Yang en qualité de représentant personnel du Chef de l’Etat qui a eu l’honneur de présider la cérémonie d’inauguration de l’hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique de Douala, en présence de l’ambassadeur de Chine au Cameroun, de plusieurs autorités administratives mais aussi de la population de la ville. Après 6 ans de gestation et un investissement de 13 milliards de Francs CFA, cet hôpital flambant neuf a le mérite de briller non seulement pour la qualité de ces équipements mais aussi pour la qualité de ses services. Ouvert depuis trois mois, les premiers patients font tous un retour plus que positif de cette infrastructure qui vient se rajouter à la carte de soin du Littoral. C’est donc un grand défi qui attend Honoré Epée Président du Conseil d’administration et Emile Mboudou, Directeur Général. Un défi qu’ils ont pour l’instant relevé avec succès depuis leur prise de fonctions il y a onze mois.
Alors qu’elle fêtait en 2011 ses 40 ans, la relation sino-camerounaise est à nouveau célébrer à travers ces infrastructures sanitaires. Soulignons que depuis son commencement, cette même relation a été à l’origine de la mise en place de plusieurs projets et ce dans plusieurs secteurs dont la santé, l’éducation, les infrastructures, l’agriculture et les télécommunications.

Le chantier d’Olembé presque terminé.
Malgré quelques retards au lancement de ce chantier, c’est dans un état d’avancement plus qu’encourageant que le Ministre de l’habitat et du développement urbain a effectué sa descente dans le quartier d’Olembé au sein duquel se trouveront plusieurs logements sociaux. Les bâtiments sont terminés, il ne reste plus que quelques aménagements externes. La date livraison évoquée est Décembre 2015 pour un début des occupations en Janvier 2016. Le prochain chantier de cette envergure est prévu à Limbé.

Infrastructures sportives: plus de 4 milliards de F de marchés attribués à la Tianyuan Construction
A quelques mois de la CAN féminine 2016 et en prélude de la CAN en 2019, les travaux de réhabilitation es stades d’entraînement dans la ville de Limbe, située dans la région du Sud-Ouest du pays vont pouvoir commencé. C’est la société chinoise Tianyuan qui a été choisi par le gouverneur pour les mener. Il s’agit de quatre lots d’une valeur de 4,4 milliards de francs Cfa concernent les travaux de génie-civil et d’aménagement des aires de jeu du Centenary stadium et du stade de CDC Middle farm de Limbe.

16 milliards de FCFA pour promouvoir l’énergie solaire au Cameroun
En vue de diversifier l’offre énergétique au Cameroun, une dotation de plus de 16 milliards de FCFA sera consacrée dès 2016 au développement de l’énergie solaire sur l’ensemble du pays. L’objectif est d’user de l’énergie solaire pour éclairer 166 localités réparties sur les 10 régions du Cameroun. C’est selon des explications récoltées au ministère de l’eau et de l’énergie le projet le plus important en matière d’énergie au Cameroun.

Le français Veolia remporte un contrat pour l’eau potable à Yaoundé
Le ministère de l’Eau et de l’Energie a attribué un marché de l’ordre de 12,1 millions d’euros à l’opérateur français Veolia et à son bureau d’ingénierie conseil, Seureca, portant sur la maîtrise d’œuvre de la construction d’une usine de traitement d’eau dans la capitale du pays, Yaoundé, a appris APA lundi de source officielle. D’une durée de 5 ans, cette prestation consiste aussi en la construction de 58 kilomètres de réseaux d’eau et de 63 autres kilomètres de conduites pour les transferts comprenant deux stations de pompage ainsi que des réservoirs de distribution. Avec un apport d’eau potable attendu de 300.000 mètres cubes par jour, la nouvelle usine, apprend-on, permettra de satisfaire les besoins de la population de la capitale camerounaise.

Des centres d’innovations vertes en gestation
Avec l’appui de l’Allemagne ce n’est pas moins de 3,5 milliards de FCFA qui financeront la création d’un centre d’innovations agroalimentaires au Cameroun dans le but d’accroître la productivité et la transformation du secteur agropastoral afin de renforcer son apport à l’économie nationale. C’est une composante de l’Initiative spéciale “un seul monde sans faim” opérée par le ministère fédéral allemand de la Coopération et du Développement, pour une contribution à la réduction de la pauvreté et de la faim dans le monde. L’objectif visé est la promotion des innovations technologiques pour favoriser la modernisation et la professionnalisation du secteur agricole et rural.

4 milliards pour relooker l’Aéroport de Douala
Ce n’est pas moins de 4 milliards de FCFA qui vont être déboursés par L’Agence Française de Développement pour la réhabilitation des infrastructures de l’aéroport de Douala. Le but de ce projet est de donner aux infrastructures des allures d’aéroport international à l’heure où les chiffres sont aux verts. En effet, plus de 500 milles passagers seraient passés par cet aéroport cette année.

150 millions de FCFA pour la réhabilitation des hôpitaux et écoles dans le département du Moungo dans le Littoral.
Le Comité FairTrade Php, programme qui regroupe des employés de la société Plantations du haut Penja, a offert trois nouvelles salles d’hospitalisation et un réfectoire à un centre de santé intégré de Njombé 1 dans le département du Moungo, région du Littoral.

Le terminal pétrolier de Kribi attribué à Blaze Energy.
La concession pour la construction et l’exploitation du terminal gazier et pétrolier de Kribi a été attribuée à Blaze Energy, une entreprise canadienne jusqu’ici peu connue sur le continent africain. Elle effectuera les travaux en consortium avec l’entreprise publique Société camerounaise des dépôts pétroliers. Le nouveau terminal d’hydrocarbures du nouveau complexe portuaire de Kribi devrait disposer d’une capacité annuelle de 3 millions de tonnes de produits pétroliers et gaziers. Les termes de cette collaboration sont à l’heure actuelle en cours de négociation si l’on se rapporte au communiqué du gouvernement.

Les impacts environnementaux et sociétaux des grands projets structurants discutés
Le PNUD a organisé une rencontre dans le but de d’échanger sur les impacts sociétaux et environnementaux des grands chantiers structurants au Cameroun. En effet, la plus part des grands projets ont été pensés sans toutefois intégrer des approches liées à l’environnement, la santé ou le genre. L’une des priorités est de trouver un moyen pour intégrer les femmes au sein de ces grands projets. L’objectif de cette réunion est de renforcer les engagements qui avaient déjà été pris lors de la précédente à Pretoria en Afrique du Sud.

La TNT prend corps au Cameroun
Plusieurs experts de Banque mondiale étaient ce 19 Novembre en visite au sein du Ministère de la communication. L’objectif était de faire le point sur l’installation de la TNT au Cameroun. C’est un grand défis veut relever le Cameroun avec le passage de l’analogique au numérique. A l’heure actuelle, très peu de pays africains ont sauté le pas. On ne compte pas moins de 40 chaines qui sont déjà prêtes à l’usage. En 2016, la TNT au Cameroun sera donc enfin une réalité. Tout d’abord à Yaoundé et à Douala et progressivement sur l’ensemble du territoire camerounais.

Inauguration de deux centres multimédias à Batibo dans le Nord-Ouest offerts par La Première Dame Madame Chantal Biya
La Première Dame du Cameroun, Madame Chantal Biya a fait don de deux centres multimédias à Batibo dans la région Nord-ouest. Composés de trente ordinateurs, de vidéo projecteurs et d’une connexion internet, ceux-ci permettront d’éduquer les jeunes de cette zone à l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Cette inauguration a été l’occasion d’une grande célébration locale. L’émerveillement et la joie sur les visages des enfants, qui pour certains n’avaient vu un ordinateur, étaient au rendez-vous. Honoré par ce geste, le gouverneur de la Région a affirmé que les équipements seront utilisés à bon escient.


5. En Economie les jeunes, les PME, les femmes sont au cœur des initiatives pour dynamiser le marché de l’emploi au Cameroun.

Entretien entre Le Premier Ministre et la Directrice Régionale de la Société financière internationale.
Philemon Yang, Premier ministre de la République du Cameroun s’est entretenue ce mardi 17 Novembre avec la représentante régionale de la société financière internationale, un organisme qui est affilié à la banque mondiale. D’origine camerounaise, la Directrice Générale revient sur les points principaux de cet entretien dont : le développement du secteur énergétique avec un accès à l’énergie plus qualitatif soit une augmentation de 700 mégas WATT. Mais aussi, un soutien dans le secteur de l’emploi tant pour les femmes que pour la jeunesse, à travers une amélioration du climat des affaires sur le territoire national. En termes de gouvernance, l’objectif est l’augmentation des performances du Cameroun dans le classement « Doing Business ».

Les pays africains où il fait bon entreprendre, selon le «Global Entrepreneurship Index 2016»
Le Cameroun dans le top 20 des pays africains où il faut bon entreprendre. L’Afrique du Sud, la Tunisie et le Botswana figurent en tête de liste des pays africains où il fait bon entreprendre, selon le «Global Entrepreneurship Index 2016» par le Global Entrepreneurship and Development Institute (GEDI, Londres) avec respectivement les places suivantes au niveau mondial : 52ème rang mondial, 62ème rang mondial et 66ème rang mondial. Le Cameroun quant à lui occupe la 19ème place au niveau africain et la 115ème place au niveau mondial. Le classement Global Entrepreneurship Index se base sur de nombreux critères, dont la perception de l’entrepreneuriat par la société, les compétences en matière de création de start-up, le niveau d’usage d’Internet, le niveau de corruption, la liberté économique et la profondeur du marché des capitaux.

Un forum pour passer les PME au scanner.
Cameroun Entreprise Développement conduit un forum à destination des PME camerounaises. L’intérêt de celui-ci est de sensibiliser les différents d’acteurs sur les enjeux de développement. En 2014, on dénombre au Cameroun la création de 11 500 PME. Malheureusement, celles-ci ont énormément de mal à survivre. Le directeur général de ECAM précisait d’ailleurs dans investir au Cameroun que 80% des entreprises meurent 2 ans après leur création. Les participants de ce forum s’accordent sur une cause principale : le manque de financement.

Les trois architectes formés au Cameroun sont désormais sur le marché de l’emploi.
C’est des mains du Ministre de l’Enseignement supérieur que les trois architectes et les 14 licenciés d’architecture ont reçu leur diplôme ce 19 Novembre 2015. C’est la première génération d’architectes formés 100% au Cameroun. En effet, le Cameroun qui compte près de 200 architectes n’en compte aucun qui a été totalement formé sur place. Cette nouvelle génération a donc de grands défis à relever. Leur mission : être des professionnels authentiques avec des œuvres qui répondent aux impératifs sociaux et environnementaux.

Célébration de la Journée mondiale de l’entrepreneuriat féminin
La place de la femme au sein de la société camerounaise reste assez problématique. En effet, elles font face à de nombreuses difficultés dès leur plus jeune âge, la plus importante étant liée à l’accès à l’emploi. C’est donc pour redonner confiance et espoir à cette catégorie de la population que s’est tenu à Douala un forum sur le thème « multiples facettes de l’entrepreneuriat féminin ». Au programme de cette journée, la rencontre avec des coaches spécialisés d’une part mais aussi la prise de parole de plusieurs success story. A la fin de la journée, le message est clair, une femme peut partir de rien et entreprendre de grandes choses, il lui suffit tout simplement d’être outillée.

Le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a organisé un Zoom métier sur le E-commerce.
L’objectif de ces zooms métiers est de permettre aux jeunes d’être informés sur les évolutions importantes au sein des différents secteurs présents sur le marché de l’emploi camerounais. Pour cette nouvelle édition, ce sont les métiers du E-commerce qui ont été présentés. L’entreprise venu accompagner cette journée en a profité pour présenter ses métiers en a également profité pour récolter plusieurs CVs.


6. Au chapitre sport de cette revue de l’actualité de la semaine nous avons :

Le Cameroun à l’honneur au G20 avec Samuel Eto’o, invité spécial.
Alors qu’il était déjà invité spécial du Chef de l’Etat lors de la visite de son homologue français François Hollande, c’est au G20 que l’ancien joueur de l’équipe nationale du Cameroun et actuel capitaine d’Antalyaspor, est allé serrer quelques mains. C’est à la fois son parcours sportif et son parcours humanitaire notamment à travers l’initiative Yellow Whistle, qui ont été à travers cette invitation saluée et récompensée.

Le Cameroun dans le groupe B de la CHAN 2016.
Le tirage au sort de la CHAN 216 qui aura lieu en Janvier prochain au Rwanda a eu lieu aujourd’hui e plein milieu des éliminations pour la coupe du monde 2018. Précédemment éliminé en quart de final, le Cameroun compétira pour cette édition au sein du groupe B composé de la RDC, Angola, et l’Ethiopie.

Qualification des lions après un match nul contre le Niger
Les lions indomptables sont qualifiés pour la phase poule après un match retour terminé nul contre le Niger. Contrairement au match allé où les lions avaient brillés de mille feux sur le terrain, ce match ne semble pas avoir comblé les attentes des spécialistes et des supporters. Les joueurs nationaux sont accusés d’une forte latence sur le terrain. Selon un observateur, ceux-ci se sont contentés de livrer « le minimum syndical » sachant que le plus important avait déjà été fait lors du match aller. C’est donc avec une défense peu satisfaisante et une absence totale de buts que les lions indomptables réussissent à se qualifier. Une qualification sans conviction.

Le gouvernement rejette l’invalidation des élections à la Fécafoot.
Le sort des élections à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a connu un énième rebondissement, ce 18 novembre 2015. Le gouvernement camerounais a rejeté l’invalidation desdits élections par le Comité national olympique et sportif local (Cnosc). Le Cnosc estimait en effet que les statuts de la Fécafoot, adoptés en juin 2015, n’étaitent pas conformes à la loi camerounaise, et que – par extension – les élections à la Fécafoot n’étaient donc pas légales. Cette crise à la tête de la Fécafoot a débuté en juin 2013. Elle avait notamment conduit à la mise en place d’un Comité de normalisation du football camerounais. Ce processus de crise semblait s’être achevé avec l’élection de Tombi A Roko Sidiki à la présidence de la Fécafoot. Jusqu’à l’intervention du Cnosc.

Coupe du Cameroun de football, les préparatifs s’intensifient.
L’affiche de la 56ème coupe du Cameroun est connue depuis quelques jours maintenant : Panthère contre UMS. Dans l’optique de permettre au maximum de personnes d’assister à cette finale au stade Omnisports de Yaoundé, l’accès au stade sera gratuit, même s’il est impératif de se munir d’un ticket d’entrée, sécurité oblige. Le ministre des Sports et de l’Education physique, Bidoung Mkpatt, a remis aux responsables d’UMS et de Panthère un appui financier afin de leur permettre de préparer plus sereinement l’évènement.

Congo : Claude Le Roy démissionne, le Cameroun dans le viseur ?
Une dernière victoire (2-1) mardi, à Brazzaville, qui combinée à un premier succès en Ethiopie (4-3), qualifie le Congo pour le 3e tour de qualification de la zone Afrique pour la Coupe du monde 2018, et Claude Le Roy a annoncé qu’il renonçait à son poste de sélectionneur des Diables Rouges. “Après deux années formidables, j’ai décidé de partir vers d’autres aventures“, a déclaré le technicien français, cité par BBC Sport. L’éternel globe-trotter du continent africain pourrait succéder à l’Allemand Volker Finke en tant que nouveau sélectionneur du Cameroun, autre qualifié pour le 3e tour de cette phase qualificative au Mondial 2018. Le Roy a déjà coaché cinq sélections africaines différentes, dont les Lions Indomptables de 1985 à 1988 avec à la clé deux finales de la CAN disputées, dont une victorieuse en 1988. Un parcours qui lui vaut notamment le surnom de “sorcier blanc”.


Téléchargez la revue d’actualité sous format PDF en cliquant ici : RDP DU 20.11.2015

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>