Rencontre avec @theonlyskinnybish, la bloggeuse wax

Les fans du pagne/Wax et de leurs dérivés sont sans doutes tomber sur la page Instagram de Brenda Chuinkam entre deux likes et trois commentaires. Vous ne savez pas qui c`est? C`est tout à fait normal: Elle est plus connue sous le pseudonyme de @theonlyskinnybish. Dans un restaurant de la capitale, nous l`avons rencontré et elle nous a raconté comment elle est devenue une bloggeuse avec plus de 18000 followers.

Qui est-elle?

Brenda.C est une camerounaise basée à Ottawa. Elle a travaillé chez Zuvaa pendant deux ans: d`abord en tant que styliste puis en tant que Community Manager enfin en tant que Business Developer. Après avoir commencée le blogging et s’être faîte remarquée dans le milieu, elle devient styliste chez Zuvaa. Au début, elle partageait des styles « contemporains » avant de se consacrer uniquement aux habits en pagne.

Comment est-elle devenue « The Ankara Queen? »
The Onlyskinnybish a rejoint Instagram il y`a 4 ans. En rejoignant ce réseau de partage de photos en retard par rapport aux autres bloggeuses, elle s`est activée. Elle nous raconte comment elle essayait d`attirer le plus d`attention possible sur ses photos en postant au moins 4 looks par jour en utilisant différents vêtements. Elle s`est renseignée sur Google pour connaître les hashtags les plus utilisés sur Instagram et les utilisait au maximum sur ses photos. De plus, elle s`arrangeait à poster ses photos aux « heures de pointe ». Enfin, c`est en suivant et en interagissant avec plusieurs bloggeuses populaires sur le réseau qu`elle a commencé à se créer un nom.
Au final, notre date reconnaît que c`est le fait que @blackgirlskillingit l`ait remarqué et ait commencé à poster ses photos qui lui a permise d`acquérir 500 followers chaque deux semaines.

Tout sur son business…
L`expérience acquise chez Zuvaa a été considérable car chaque pâlier lui permettait d`apprendre comment gérer une entreprise. En se lançant dans le blogging, les débuts n`étaient pas faciles car très peu de créateurs répondaient à ses mails ou acceptaient de lui faire parvenir des vêtements pour qu`elle puisse les promouvoir. Au final elle a été remarqué par des stylistes au Canada à cause de la qualité de ses photos. C`est ainsi que des vêtements lui étaient faits sur mesure et ses services sont devenus payants.

Aujourd`hui, elle décide de revenir au Cameroun après 10 ans d`absence pour lancer sa propre entreprise en ligne: Melapteh (Je vous remercie). Il s’agira d’une agence de consultation africaine basée en ligne qui mettrait également en vente des vêtements prêts à porter dans le style afritude.

Le blogging au Cameroun, qu`en pense-t-elle?
« Le Cameroun est nettement en retard sur le Nigéria. Les firmes et stylistes camerounais n`ont pas encore compris la valeur des bloggeuses pour promouvoir leur marque. De plus, très peu utilisent efficacement les réseaux sociaux pour développer leurs marques. D`ici 5ans, ce métier sera peut-être plus ancré dans les moeurs car il y`a aussi un problème de mentalités qui est mis en cause. En Afrique et au Cameroun en particulier, on n`encourage pas assez les jeunes créateurs ou encore on préfère faire de pâles copies de créations originales. C’est un contraste énorme quand on sait qu’aux Etats Unis des femmes s’arrachent des jupes en pagne à 200 DOLLARS. Nous avons remarqué que des marques locales essayent par exemple de copier la veste « Sapé comme Jamais » de Nanawax pourtant le rendu ne sera pas le même car la matière, le tissu, la couture, tout est différent.
Il y`a beaucoup de bloggeuses camerounaises intsallées à l`étranger qui sont reconnues sur les RS: par exemple @simplycyn qui est basée aux Etats Unis. Ici, la tendance est plus tournée vers les Makeup Artist mais je crois avoir vu une fille à Douala qui sort du lot: Ivana Ononino.

Je lance donc mon entreprise pour promouvoir la mode africaine, mes origines mais aussi pour pouvoir offrir à un large nombre de personnes des créations originales venus de partout elle compte étendre son affaire dans toute l`Afrique à bas prix. Elle sera disponible dès le mois de Mars »

Yaoundé, la belle!
« Ce que j`aime à Yaoundé ce sont les relations humaines: Dans le taxi tout le monde se dit bonjour et cherche à avoir un compagnon de causette. Mon spot préféré c`est le restaurant Kajazoma qui a un très beau cadre ».

CGB

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>