LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE PRIORITÉ POUR PAUL BIYA

Au lendemain de la 71ème assemblée générale des Nations Unies présidée par le fidjien Paul Thomson, nul ne peut nier la présence effective et réelle du Cameroun. En effet, au delà de la présence du couple présidentiel à New-York, celle du Président Paul Biya lors des travaux de cette assemblée s’est illustrée par deux principales déclarations. L’une lors du sommet des dirigeants sur les réfugiés et l’autre lors du débat général qui avait pour thème Les Objectifs de Développement Durable: Une dynamique universelle pour transformer notre monde.

whatsapp-image-2016-09-27-at-01-11-37

Il s’agissait donc pour Son Excellence Monsieur le Président de la République du Cameroun de revenir sur les Objectifs du Développement Durable. Mais qu’appelle-t-on ODD en fait ?
Le 25 septembre 2015, un nouvel ensemble d’objectifs mondiaux pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous a été adopté dans le cadre d’un nouveau programme de développement durable. Chacun des dits objectifs a des cibles à atteindre d’ici les 15 prochaines années. Notons que ces “nouveaux objectifs” remplacent les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui se sont terminés en 2015 et dont les avancées ont permis une nette évolution.
C’est donc à propos de ces objectifs vus ici comme « une dynamique universelle pour transformer notre monde » que le Président Biya s’est adressé à l’assemblée présente. Reconnaissant dès le départ le contexte trouble dans lequel se trouve le monde au moment de cette réunion, il rappelle aussi que des efforts sont faits pour sortir le monde de ce « contexte de turbulences« ; Ainsi il citera des initiatives telles que le document futur que nous voulons adopté lors de la conférence RIO +20 (Conférence des nations unies sur le développement durable Juin 2012) , les 17 ODD et l’accord de Paris sur le climat obtenu lors de la COP 21. Toutes ces initiatives bien qu’assez théoriques sont les premières à « prendre en considération la problématique du développement dans toutes ses dimensions: sécuritaire, économique, sociale, humaine et environnementale« , du point de vue mondial. Il s’agit donc comme l’a souligné le Président d’aller au delà des « indicateurs classiques de croissance économique » et de se soucier du bien être fondamental de l’humanité, de son patrimoine et de sa sécurité.

whatsapp-image-2016-09-27-at-01-12-04

Un défi de cette envergure nécessite bien évidemment « la franche implication de tous » dans les actions qui malheureusement « n’ont été que partiellement mises en œuvre« . Il recommande ainsi aux dirigeants du monde de se donner les moyens: « les moyens de nos ambitions » qui sont d’ordre politique, financier, et moral pour permettre aux ODD « d’être des accélérateurs de l’avènement d’un monde de paix pour tous et partout« . Il n’a bien évidemment pas manqué de mentionner les principaux obstacles à l’atteinte des ODD qui sont entre autres les conflits et le terrorisme sans manquer de proposer une solution pour contrer le terrorisme en citant l’ ODD n° 16 (Paix justice et instructions efficaces).

À travers cette déclaration on a pu prendre la mesure de l’importance des objectifs de développement durable pour l’évolution, voir le changement du monde tel que nous le connaissons. Le réel défi devient donc la mise en action de toutes ces initiatives par les États, les organismes internationaux et surtout par l’humanité elle même, en espérant avoir atteint les Objectifs de Développement Durable en 2030 comme prévu.

Samuel Balepa

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>