INVITÉ – Serge POUEME, le fondateur de Camidus nous dévoile ses perspectives !

Ayant récemment brillé à la troisième place du prestigieux contest Total Startupper 2016, nous recevons aujourd’hui Serge Poueme, jeune entrepreneur camerounais à la tête de CAMIDUS.

LogoCamidus1

Nous sentons votre excitation d’ici. Alors sans plus tarder, parole à l’artiste pour nous en dire plus sur ce qu’est la start-up, qui rien qu’à l’ouïe promet d’en avoir sous le capot !

Interview.


 

IMG_0779

Bonjour Serge, comment allez-vous ?

 

Très bien Jim. Merci et vous ?

 

Encore mieux, merci … Alors, pour ceux de nos lecteurs qui n’ont pas la chance de vous connaitre encore, pouvez-vous vous présenter ?

 

Je suis Ingénieur de formation, j’ai obtenu un Bachelor en Génie Logiciel et une Maîtrise en Génie Industriel à l’École Polytechnique de Montréal. J’ai commencé ma carrière comme Développeur logiciel chez AHEEVA TECHNOLOGIE, l’une des premières entreprises dans le monde à avoir mis sur pied une solution intégrée de gestion des centres d’appels et par la suite j’ai eu la chance de travailler pour des leaders technologiques tel que ERICSSON, NUANCE COMMUNICATIONS ou encore HITACHI ID. Ces expériences m’ont permis de prendre part à des projets technologiques majeurs en Europe, en Afrique, en Amérique Centrale et dans les Caraïbes. J’ai décidé après dix ans de carrière de mettre cette expertise à profit dans la création de CAMIDUS, la startup que j’ai fondée. Au-delà du monde professionnel, je suis un citoyen du monde soucieux du développement durable et de l’amélioration de la société. J’aime voyager et découvrir de nouvelles cultures. Le cinéma et la lecture sont mes passe-temps favoris.

Votre start-up qui a justement brillé à la 3ème place du concours StartUpper de l’année 2016 organisé par la multinationale pétrolière Total, pour le compte du Cameroun. Quel ressenti en avez-vous ?

 

Je suis honoré que je le Jury du challenge Total Startupper ait retenu notre projet parmi les trois lauréats. Obtenir cette distinction après avoir été évalué par un jury de professionnels et de leaders reconnus nous réconforte dans la mission que nous nous sommes fixés.  Nous sommes heureux d’avoir pu participer à cette expérience humaine enrichissante.

12821395_678633335573580_2969789079879798838_n


 

« Notre produit principal est CALAR, une plateforme technologique pour la gouvernance du cadastre et du registre foncier. Selon le rapport sur l’urbanisation mondiale publié en 2010 par les Nations Unies, 50% de la population africaine résidera en ville à l’horizon 2030 »

CAMIDUS. Nous sommes impatients et curieux d’en savoir plus.

 

Camidus est une entreprise qui développe des technologies civiles en combinant le géo-spatial, le Cloud Computing et le mobile aux principes de l’urbanisme pour améliorer la gestion de la terre. Notre produit principal est CALAR, une plateforme technologique pour la gouvernance du cadastre et du registre foncier. Selon le rapport sur l’urbanisation mondiale publié en 2010 par les Nations Unies, 50% de la population africaine résidera en ville à l’horizon 2030. Cette urbanisation rapide va accentuer la pression foncière, accroître les conflits fonciers et aura nécessairement un impact sur le développement durable des villes. Il faut aussi savoir qu’à ce jour, 70% des parcelles de terres à travers le monde ne sont pas recensées selon les statistiques de la Fédération Internationale des Géomètres. La gestion du cadastre et du registre foncier est donc un défi important à relever à l’échelle mondiale de manière générale et en Afrique en particulier. À travers CALAR, Camidus apporte une solution aux problèmes de gestion du cadastre et du registre foncier en mettant à la disposition des gouvernements, des municipalités et des acteurs du foncier, des outils technologiques permettant de recenser les parcelles de terres et de gérer les transactions foncières. L’adoption de ce type de technologie par ces derniers permettrait de prévenir les conflits fonciers en améliorant la qualité de l’information du cadastre, de réduire les délais de traitement des transactions foncières notamment ceux liés à l’obtention d’un titre foncier et de protéger les droits de propriété des citoyens en empêchant la contrefaçon de documents officiels. Il s’agit donc d’une solution qui peut améliorer le quotidien des citoyens et avoir un impact direct sur le développement des villes car le cadastre est outil important pour la planification urbaine.

CalarCadastre-1 CalarCadastre-3 CalarAnalytics-2 Bertrand_Using_Calar_Mobi

Quelles sont à ce jour vos réalisations ?

 

Jusqu’à présent nous avons suivi un processus de développement de produit qui s’appuie sur l’approche Lean Startup: Apprendre – Construire – Mesurer. Donc à la suite de l’idée initiale, nous avons collecté de l’information sur la gestion du cadastre et du registre foncier en Afrique et dans le monde afin de concevoir un prototype fonctionnel qui été mis à l’essai au mois de Mai 2014. Ce prototype nous a permis de valider nos hypothèses de recherche et d’effectuer les choix technologiques nécessaires à la réalisation de l’architecture de la plateforme. Entre 2014 et 2015 l’équipe a mené des activités de Recherche et Développement proprement dites, nous avons développé l’application web sur laquelle repose la plateforme, une application mobile qui s’y intègre et permet de collecter l’information sur les parcelles de terre et une librairie de services électroniques qui sont utilisé par les composantes de la plateforme mais permet aussi à des systèmes tiers d’interagir avec un cadastre et un registre foncier numériques en temps réel. Depuis Janvier 2016, nous avons engagé le deuxième cycle de développement qui va permettre d’apporter des améliorations et ajouter de nouvelles fonctionnalités à la solution. Grâce au programme Free-Tier de AMAZON et le programme Bizspark de MICROSOFT, nous avons pu nous équiper de serveurs nous permettant de nous déployer (sur le cloud) afin de livrer nos solutions à nos clients directement depuis Internet. En parallèle à ces activités techniques, nous amorçons la phase de commercialisation qui devrait permettre à la compagnie de prendre son envol. Notre équipe travaille avec plusieurs partenaires au Cameroun et dans plusieurs pays tel que le Togo, le Kenya, la Guinée, l’Inde et l’Angleterre afin de pouvoir bâtir une offre commerciale concurrentielle.  Nous avons eu l’opportunité de prendre part à des études de cas ou d’effectuer des démonstrations pour des clients potentiels qui ont manifesté leur intérêt pour notre solution ce qui est jalon commercial majeur pour la suite de nos activités.


« Je suis honoré que je le Jury du challenge Total Startupper ait retenu notre projet parmi les trois lauréats. Obtenir cette distinction après avoir été évalué par un jury de professionnels et de leaders reconnus nous réconforte dans la mission que nous nous sommes fixés. »

DSC_0542 SAM_7303-2

Si nous revenions au jour du fameux verdict … Qu’avez-vous ressenti à votre nomination sur le podium du concours Total StartUpper ?

 

Du bonheur et de l’enthousiasme. Ce verdict a été pour toute notre équipe le signe que nos efforts ont permis de créer une innovation qui répond à une problématique réelle et a toutes les chances d’être adopté par le marché. Nous sommes également confiant que le plan de développement de Camidus permettra à terme de créer des emplois dans le domaine des systèmes d’information au Cameroun.

 

Plus pratiquement, qu’apportera cette récompense dans l’essor de votre structure ?

 

Cette récompense va nous apporter plusieurs éléments indispensables à notre marche vers le succès. Car il faut le mentionner, nous sommes une jeune firme et en tant que tel notre défi principal est d’établir notre réputation mais également de bâtir un modèle d’affaires favorisant la croissance de l’entreprise. L’accompagnement que nous offre le Challenge Total Startupper, va donc nous permettre de bénéficier d’un coaching adapté aux besoins de notre entreprise afin de nous aider à bâtir notre modèle de revenus, d’avoir accès à un fonds de démarrage grâce à la bourse remise dans le cadre du concours et de bâtir notre réputation grâce au label Startupper de Total.


 

Alors dites-nous, des perspectives pour l’avenir de Camidus ?

L’avenir de Camidus est intimement lié à l’évolution des villes. La ville du futur sera inévitablement intelligente et aura besoin d’un nouveau système de gouvernance s’appuyant sur la technologie pour la prise de décision. Nous comptons continuer nos activités de Rechercher et Développement afin de pouvoir créer des solutions technologiques permettant de répondre aux besoins dans des domaines liés à l’écosystème des villes intelligentes tels que la mobilité et la gestion de l’énergie. Il faut aussi rappeler que le cadastre a un impact direct sur l’agriculture et c’est une fondation nécessaire pour l’agriculture de précision. Camidus a donc de belles perspectives de développement devant elle et nous sommes déterminés à en faire une entreprise de classe mondiale.

Merci beaucoup pour ce moment Serge, un dernier mot pour nos lecteurs ?

 

Merci à C’Koment Publishing pour le magnifique travail que vous faites en permettant à des villes telles que Douala et Yaoundé d’avoir une présence digitale. J’aimerai terminer par cette phrase inspirante tirée du film Interstellar: « Nous sommes encore des pionniers. Et nous avons à peine débuté. Nos plus grandes réalisations ne peuvent pas être derrière nous, parce que notre destin est au-dessus de nous. »

 

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>