Des platines du OG aux Afrimma Awards, Labastille nous raconte !

Vous aimez décompresser le week-end en vous trémoussant sur le dancefloor? Alors il est sur et certain que vous avez déjà dansé sur les mix de Labastille 1er. Mais au fond le connaissez vous réellement ? Découvrez le personnage dans les lignes à venir.

whatsapp-image-2016-09-22-at-08-20-51-1

1- Une question nous taraude: au delà du grand animateur qui fait bouger Yaoundé la nuit, Qui est DJ la bastille ?

Dj labastille de son vrai nom BAD Eric Vianney, est un jeune homme de 28 ans qui réside à Yaoundé. Originaire de l’Est Cameroun, je suis père de deux enfants. Je suis surtout un grand passionné de musique qui se bat pour réaliser ses rêves.

2- Pourrais tu nous parler de ton parcours ? De tes débuts dans le monde de la nuit à aujourd’hui ?

J’ai commencé en quatrième à animer de petits événements tels que des soirées dans les quartiers et autres. C’est en 2010 que j’intègre le monde des snacks: j’ai animé au JC d’Essos, à l’Alizé, au Frotambo et dans quelques autres snacks de la ville.
C’est en rejoignant l’équipe du Safari Night Club en début 2011 que je me retrouve réellement dans le monde de la nuit. Je pars du Safari en 2014 pour aller animer au Djeuga (OG) où j’exerce jusqu’à présent. Mon entrée dans le monde de l’animation en boîte je la dois à Dj Manuel killer qui m’a présenté à Mr Emmanuel Nguele qui est mon patron aujourd’hui.

whatsapp-image-2016-09-22-at-08-20-51

3- Quels ont été les plus grands obstacles que tu as rencontré dans ton parcours ?

A la base, ce n’est jamais facile d’être autodidacte. Mes débuts ont été assez compliqués parce que quand tu apprends tout seul tu fais des trucs dans le tas tu penses faire du bon travail alors qu’en fait tu en es loin. De plus au début il n’y avait pas vraiment de rentrées financières donc c’était vraiment galère. L’intégration dans le monde de la nuit n’a pas été aisée non plus car les relations dans ce monde sont vraiment instables; des personnes que tu considères comme tes amis s’avèrent en fait être contre toi et il faut faire avec.

4- Tu as récemment été nommé dans la catégorie « meilleur dj africain » aux African muzik magazine awards. Comment l’as tu appris ? Comment as tu pris cette nouvelle ?

J’ai appris pour ma nomination sur snapchat: un ami m’a envoyé un message de félicitations, je lui ai demandé de quoi il s’agissait il m’a dirigé vers le site internet des Afrimma. J’ai donc visité le site pour voir par moi-même et plusieurs personnes m’ont confirmé que c’était du sérieux. Honnêtement je n’ai pas vraiment été étonné de cette nomination, j’estime que le travail dur porte ses fruits tôt ou tard. Je ne m’y attendais pas mais voilà j’ai reçu cela comme une bonne nouvelle, comme le début de beaucoup de choses encore meilleures.

5- Quels sont tes endroits préférés de la ville de Yaoundé ?

Je suis un grand fan de restaurants. J’aime bien sortir avec ma copine, mes amis ou ma famille pour aller manger donc mes endroits préférés sont: le Wengué à Bastos et Les feuilles vertes à Elig-essono.

6- Quelle est la collaboration dont tu gardes le meilleur souvenir ?

Je garde de très bons souvenirs de collaborations avec des Djs étrangers comme Dj smokey ou Dj Brico mais aussi et surtout des collaborations avec des Djs camerounais tels que Dj Cyrus, Dj Zapparo ou encore Dj Fadjil.

whatsapp-image-2016-09-22-at-08-20-52

7- Comment décrirais tu le monde de la nuit ?

Pour faire court je dirais que la nuit est noire; c’est un monde où il faut être très prudent. C’est un peu comme dans le monde aquatique où les petits poissons se font dévorer par les plus gros. Et grâce à mon expérience personnelle je peux vous dire que l’hypocrisie y est vraiment très présente.

8- Pour terminer as tu un dernier mot pour nos lecteurs ?

Je voudrais les remercier pour le soutien, si je suis ce que je suis aujourd’hui c’est grâce à ceux qui suivent mon actualité sur les différents réseaux sociaux. Merci de croire autant en ce que je fais. N’oubliez surtout pas de voter pour moi aux Afrimma Awards catégorie Meilleur Dj africain. Je vous attends toujours à l’Olympique night pour vous faire danser. 🙂

Samuel Balepa

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>