CAN 2017 : Le Cameroun qualifié, Fabrice Ondoa adulé !

Le Cameroun en demi-finale !

Les Lions indomptables ont déjoué tous les pronostics face au Sénégal. Au bout des tirs au but et d’un arrêt de Fabrice Ondoa, le Cameroun élimine la première nation africaine au classement Fifa et se qualifie pour la 1/2 finale de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Et pourtant, le match était dominé par les “Lions de la Teranga” qui ont eu une possession de 69% et ont tiré cinq fois au goal dont deux tirs cadrés. Fort heureusement ils n’ont pas su concrétiser leurs actions. En face le Cameroun a mis en place une défense solide dont le leitmotiv était de ne rien laisser passer au point de commettre 14 fautes durant toute la rencontre. Espérons que les demi-finales, l’attaque camerounaise fera montre de plus de réalisations.

Les supporters sénégalais en images

Analyse du match : Ondoa, le héros !

Regroupés derrière, les Lions Indomptables ne montrent leurs griffes  qu’à travers le capitaine Moukandjo. Après le quart d’heure, ce dernier voit sa frappe contrée (18e). Après les assauts des attaquants sénégalais, Moukandjo riposte mais perd son face-à-face sous la pression de Koulibaly (35e) ou encore voit son ballon facilement capté à la 65e minute. L’entrée de Zoua ne changera pas la situation des Lions qui se sont cloîtrés dans leur défense. Logiquement, les meilleurs ballons sont pour les Sénégalais qui auraient pu marquer par la frappe de Kouyate qui est passé tout près de la cage d’Ondoa (46e), Sadio Mané qui se voit chiper la balle sur la tête par le gardien (51e),  Mame Diouf si Ondoa ne faisait pas le geste parfait (54e), Mbodji (60e) et Baldé (65e) s’y mettent eux-aussi, mais leurs frappes sont facilement captées. Les Sénagalais s’offraient ensuite une balle en or, mais encore une fois, Ondoa repoussait la balle avant de voir Lamine Gassama manquer le cadre (87e). Après 3 minutes de répit, Ondoa remportait un autre duel face à Moussa Sow (90e);. Face à des Camerounais qui ne jouent (presque) pas, les Sénégalais galèrent, cherchant la moindre faille. Les Lions Indomptables profitent des contres pour se montrer avec de maigres tentatives, comme avec cette frappe d’Oyongo Bitolo dans les petits filets (78e). Jacques Zoua perd ensuite un face-à-face qui aurait pu tuer ce match (105e). C’est finalement aux tirs au but que les Camerounais se sont imposés grâce à Ondoa qui bloquait la balle de Sadio Mané. Le jeune gardien termine homme du match.

 

 

De nombreuses réactions à l’issu du match 

Hugo Broos affirme : « C’est un grand jour pour mon équipe. Peu de gens pensaient que nous franchirions ce cap et que nous serions en demi-finale. Nous avons joué contre une très forte équipe du Sénégal. Nous nous sommes battus comme jamais et nous avons contrecarré leurs multiples attaques. La chance était aussi de notre côté. Je félicite ma très jeune équipe. Elle mérite vraiment d’être qualifiée. Quatorze de mes joueurs disputent pour la première fois une Coupe d’Afrique des Nations et notre ambition a toujours été d’aller loin. L’élément le plus important était de jouer en équipe sur le terrain. En ce sens, vous ne pouvez pas dire qu’un joueur en particulier a été meilleur. Nous avions besoin de ce genre de performance contre un adversaire comme le Sénégal. Les joueurs l’ont réussi de façon fantastique. ».

El hadj Diouf : « Je dois d’abord féliciter nos amis camerounais et comme je les ai toujours appelés, les « féticheurs ». Ils ont montré que les féticheurs étaient meilleurs que les marabouts (rires).Je crois que tous les africains doivent apprendre de cette équipe parce qu’elle dégage une sérénité, elle joue en équipe et ils ont montré que ce ne sont pas des stars qui gagnent les matches mais c’est une équipe qui gagne un match de football.»

Gérémi Njitap : «On est très satisfaits, d’abord pour ce jeune groupe et puis pour tous les camerounais qui doutaient de leur équipe. Il fallait être très fort mentalement pour réussir ces séances des tirs au but. Nous avons toujours été forts mentalement. Vous savez, après 120 minutes de match, il faut surtout aller chercher les ressources mentales. Et c’est ça qui a compté. Le tout n’est pas vraiment de savoir tirer les penalties mais tout se passe dans la tête et les camerounais sont très forts mentalement.»

Roger Milla : «Nous sommes très fiers d’eux parce qu’ils sont en train de démontrer qu’en football, lorsqu’on a envie de bien faire, lorsqu’on est enthousiaste, lorsqu’on a envie de gagner, on peut y arriver. Pour le moment, pour moi, Ondoa est le meilleur joueur de cette Coupe d’Afrique en attendant que les choses continuent à avancer. Nous allons jusqu’au sacre. Il faut savoir que quand le Cameroun dépasse déjà les quarts de finale, ils ont difficiles à battre. On a dépassé ces quarts de finale, nous allons continuer avec ces gamins jusqu’au bout.»

Fabrice Ondoa : « Je félicite mes collègues pour la victoire. Nous avons décidé le match sur les pénalités. C’est quelque chose de très grand. Pour le tir au but, j’ai eu une bonne anticipation. Sadio Mané est un grand joueur capable de faire la différence. Quand il a tiré, j’ai décidé d’attendre, et de suivre le chemin de la balle. Mais je ne suis pas un héros. J’ai fait ce que l’on attend d’un gardien dans une telle situation. La qualification, c’est toute l’équipe qui est allée la chercher. C’est la victoire du groupe. »

Benjamin Moukandjo : « C’est énorme d’autant plus que personne ne nous attendait là. Il y a que nous qui avons cru en nous. Le coach a fait un boulot extraordinaire. On savoure, on prend du plaisir. C’est la récompense d’un groupe qui a montré des valeurs. On est en train de faire quelque chose d’extraordinaire. Avant la séance de tirs au but, le coach nous a dit qu’on avait déjà réussi notre match, parce que face une équipe comme le Sénégal, se retrouver jusque-là c’est quelque chose. Les dieux du football ont été avec nous. ».

LA RÉDACTION

CELLULE DE RÉDACTION

C’Koment Publishing Media Group est un consortium de services en communication, presse écrite ou digitale multi-supports. Il ambitionne de devenir un acteur clef du marché des médias camerounais et d’Afrique centrale. A ce jour, le groupe réunit un portefeuille de 4 magazines. Il se positionne comme acteur majeur des médias Lifestyle et tendances au Cameroun. Sa mission : informer, éduquer et divertir à l'aide d'une information qui vous ressemble. Chaque titre veut faire naitre auprès de ses lecteurs des passions, des envies et des rêves en s'adaptant aux réalités de votre quotidien.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>